Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 20:50

Hello Paris !

certains prient pour trouver du travail ou réussir un examen. C’est à mon avis une bonne manière de faire, même s’il me paraît douteux que Dieu change ses plans à la demande. On voit aussi certains sportifs prier après une victoire, comme l’a fait par exemple Meseret Defar. A la réflexion, je trouve ça bien, même si évidemment leurs adversaires ont pu prier avec autant de ferveur, et perdre. Autrefois, je croyais que la prière, c’était une relation avec Dieu. Mais c’était trop vague. Car quand on prie, on demande, ou l’on remercie. La prière se distingue de la louange, ou de la prophétie. Ce qui compte, c’est cette attitude de demande. L’important, dans la prière, c’est de demander. L’efficacité de la prière, c’est qu’elle ouvre une porte, qu’elle ménage un accueil. L’objet de la demande est négligeable, et encore plus négligeable est d’obtenir cet objet pour lequel on a prié. Il faudrait même arriver à une prière intransitive : une prière qui soit seulement prière, au lieu d’être une prière de… Ou mieux, une prière qui soit prière de…, mais qui s’en tienne là. Ou, si l’on prie pour remercier, que ce soit seulement un merci pour…

Repost 0
Published by unebellepetite - dans Religion
commenter cet article
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 11:16

Hello Paris !

beaucoup de Français sont des catholiques athées. Ils professent leur athéisme, en niant vigoureusement l'existence de Dieu. Mais pour le reste, ils sont catholiques. Cela concerne d'une part leur pratique cultuelle (ils ont été baptisés, ils se marient à l'église, font eux-mêmes baptiser leurs enfants, et posent une croix sur leur dernière couche). Mais cela s'étend à leurs croyances. Comme ils lisent peu la Bible, ils croient qu'il y avait des pommiers dans le jardin d'Eden. Au reste, ils s'en tiennent à l'interprétation catholique, car pour eux l'église est infaillible : ils admettent par exemple sans réserve que la Bible affirme la Trinité, ou la virginité de la mère de Jésus. Ils suivent l'interprétation augustinienne du péché originel, et croient que la Bible interdit d'une part le plaisir sexuel, et rabat d'autre part la sexualité sur la procréation. Leur vie quotidienne est rythmée par la tradition catholique : les ventes de galettes explosent à l'épiphanie, celles de chocolat à Pâques, celles de chrysanthèmes à la toussaint. Ils ont protesté quand la Pentecôte cessa d'être chômée. Ils protesteraient si l'Aïd musulmane ou le Yom Kippour le devenaient. Ils fêtent leurs saints chaque jour, dont le nom leur est rappelé dans les journaux, à la télévision ou sur les calendriers. Ils écoutent France Info, pour se tenir informés des dernières recommandations que leur y adresse Joseph Ratzinger, que cette station, comme cela est l'usage chez tous les autres catholiques, appelle "le Pape", "le Souverain pontife", ou encore "Benoît XVI". En voyage, ils visitent des églises, dont ils aiment entendre les cloches.

On dira : il est impossible que de telles gens existent, c'est par trop contradictoire. Mais l'athéisme est une position contradictoire.

Repost 0
Published by unebellepetite - dans Religion
commenter cet article
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 22:44

Hello Paris !

Alors ce verset :

"Vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme ; car tous vous êtes un en Jésus Christ" (Galates 3.27-28).

Alors bien entendu, la question de la cohérence avec l’Epître aux Ephésiens et l’Epître aux Corinthiens doit être posée. Je crois que dans Galates Paul atteint les sommets de la religion ouverte, quand Corinthiens est aux confins de la religion fermée.

Et à choisir je préfère Galates. 

 

 

Repost 0
Published by unebellepetite - dans Religion
commenter cet article
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 11:25

Hello Paris !

j'ai toujours été contre le divorce. C'est quoi l'intérêt de se marier pour divorcer ? Le droit au divorce existe, soit. Mais "il vaut mieux être divorcé et heureux", très peu pour moi. Une vie de famille épanouie vaut beaucoup mieux que le bonheur. Si tu veux être heureux, renonce au mariage. Se marier, c'est mettre de côté sa petite personne, pour fonder une famille. C'est un don, incompatible avec l'égoïsme. Bon, j'en viens à Paul. Paul interdit le divorce (1 Corinthiens 7.10 et 11). Mais il sait que des maris répudient leur femme, ou que les épouses se séparent de leur mari. Il demande à celles-ci de se réconcilier avec leur mari, du moins si celui-ci est chrétien. En cas d'échec, il interdit le remariage (1 Corinthiens 7.11), et il a bien raison. Qu'est-ce qu'on remarque ? Que Paul est pragmatique. D'accord le divorce est interdit. Mais que se passe-t-il si une femme quitte son mari ? Paul s'abtient de la condamner. Il dit seulement qu'elle doit se réconcilier ou rester seule. Paul se refuse à écrire qu'elle doit retourner chez son mari ou que celui-ci a un droit sur elle. Quant aux maris autres que chrétiens, ils peuvent partir sans que l'épouse ait à les retenir  (1 Corinthiens 7.15). Comme je l'ai déjà dit, il est clair que le caractère de Paul le portait à la misogynie. Mais ses lignes sur le divorce me paraissent vraiment libératrices pour les femmes.

Repost 0
Published by unebellepetite - dans Religion
commenter cet article
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 15:06

Hello Paris !

aujourd'hui, un article tout facile tout doux sur un verset extrèmement complexe à interpréter : "Que les femmes se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis d'y parler; mais qu'elles soient soumises, selon que le dit aussi la loi." (1 Corinthiens 14.34). Comment en faire une lecture féministe ? Je propose de replacer 1 Corinthiens dans son contexte. C'est le bronx chez les Corinthiens et Paul fait son grand-frère. Mais les Corinthiens sont un peu "limités" (il y en a un qui couche avec la femme de son père, et Paul, ça le choque). Du coup, Paul s'adapte : il lui est impossible de leur faire entendre la parole dans ce qu'elle a de plus exigeant, alors il se met au niveau des Corinthiens, en leur rappelant leurs règles de vie en commun. C'est le sens du verset : "Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter; et vous ne le pouvez pas même à présent, parce que vous êtes encore charnels." (1 Corinthiens 3.2). Son enseignement aux Corinthiens est liquide1, et destiné à disparaître, à la différence d'une nourriture solide, qui tient au corps. Ce que dit Paul aux Corinthiens est donc loin d'être définitif. Maintenant, projetons-nous dans ces sociétés traditionnelles, que j'imagine plutôt misogynes. Si pendant la messe les femmes bavardent ou se disputent, si elles y sont indisciplinées, c'est que quelque chose va mal dans ce groupe misogyne, c'est qu'il est en crise. S'il est en crise, l'église risque l'implosion, ce que Paul tient à éviter. C'est pourquoi ils rappellent les Corinthiennes à l'ordre corinthien. Mais ce qui vaut pour les Corinthiens peut être sans valeur, voire dangereux, pour un groupe où les femmes sont émancipées. 

 

 


1 La référence à la loi dans 1 Corinthiens 14.34 s'inscrit dans le même registre, puisque Christ dégage de la loi les croyants (Romains 7.6). 

Repost 0
Published by unebellepetite - dans Religion
commenter cet article
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 09:26

hello Paris !

je vais déjà régler son compte à ce verset qu'on lit dans les mariages sans se demander ce qu'il signifie au juste. Avant tout, on pourrait se demander si Ephésiens a bien Paul de Tarse pour auteur (Ephésiens 2.15 pose problème), mais l'inspiration paulinienne est hors de cause. Que dire maintenant ? D'abord, l'auteur d'Ephésiens parle de la soumission de l'épouse au mari, ce qui interdit de conclure à la soumission de la femme à l'homme : même pour une femme, le célibat vaut mieux que le mariage (par exemple 1 Corinthiens 7.28). Ensuite, le verset qui précède le mien écrit : "vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ" (Ephésiens 5.21). Les chrétiens sont soumis les uns aux autres. Du point de vue du monde, l'église est anarchique : chacun est soumis à chacun et tous dominent sur tous. Comment l'église peut-elle alors éviter le chaos ? En réalité, il y a bien un chef de l'église : c'est Christ (Ephésiens 5.23). En tant qu'épouse, la femme est soumise à son mari. Mais son mari lui est soumis en tant que membre de l'église. Et ce qui assure l'harmonie du couple, c'est qu'épouse comme mari sont tous deux soumis à Christ.

Repost 0
Published by unebellepetite - dans Religion
commenter cet article
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 23:05

Hello Paris !

c'est devenu un tel cliché de dénoncer la misogynie de saint Paul qu'il me paraît urgent de montrer comment, au moyen des textes attribués à Paul, on peut lutter contre la mysoginie, celle de Paul d'une part, et celle qu'on attribue au christianisme d'autre part. Autrement dit, les textes attribués Paul sont d'une telle puissance qu'ils dépassent les intentions misogynes de leur auteur supposé. C'est ce que je tenterai de faire voir dans les notes qui suivent.

Repost 0
Published by unebellepetite - dans Religion
commenter cet article
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 22:17

Hello Paris !

meilleurs voeux, à tous ceux qui me suivent bien entendu, mais d'abord et surtout à tout le monde ! Je vous souhaite beaucoup d'amour, à donner et à recevoir. Mais je souhaite aussi que les peuples accèdent à plus de justice. Maintenant, les athées m'objecteront sans doute, (peu) inspirés comme ils sont, que c'est inutile de faire des voeux. Les agnostiques avoueront quant à eux se demander si ça sert bien à quelque chose de fêter le nouvel an, dans la mesure où La Science laisse indémontrée l'efficacité supposée des voeux. Curieusement, peut-être sous l'effet de l'alcool, du crack, de l'ecstasy et/ou du ghb, athées comme agnostiques étaient sans doute hier soir en train de se souhaiter la bonne année. Tant mieux ! Au moins sont-ils moins stupides dans ce comportement que dans leur opinion.

Repost 0
Published by unebellepetite - dans Religion
commenter cet article
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 22:40

Hello Paris !

religion, ça signifierait relier, mais il y a débat. On fera comme si. Maintenant, quand on a appris à penser en regardant TF1 (comme toi, public, tu es des millions à le faire chaque soir, et même si tu regardes NRJ12 à la place c’est nul comme excuse), forcément, on pense que la religion, c’est le lien des humains à Dieu. Alors qu’en fait, la religion, c’est d’abord le lien des humains entre eux. D’après Durkheim, j’en ai entendu parler, la religion, ça sert à former la conscience collective d’une société. Par exemple la société française, son unité, ça vient de l’église catholique, grâce à ça les Français se sont rendu compte qu’ils étaient un groupe. C’est essentiel. Une religion, c’est d’abord un groupe. Les protestants que je connais, pour eux, tout ce qui compte, c’est de former une église. Alors évidemment on peut critiquer la thèse de Durkheim : lui il parle de la société. Moi je crois qu’il y a des religions qui grandissent être la conscience collective d’une société. La religion si on veut l’expression de la conscience d’un groupe, mais un groupe c’est autre chose qu’une société. Dans une société, il peut y avoir plusieurs groupes. Bon je vais arrêter de m’énerver sur ça, je crois que c’est clair ce que je voulais dire : une religion ça sert à forger du lien social, c’est-à-dire du rapport entre les gens, même si je critique l’idée que la religion soit la conscience collective d’une société.

Allez big up to the crowd, tu perds ton sang-froid !

Repost 0
Published by unebellepetite - dans Religion
commenter cet article
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 22:43

Hello Paris !

pour énerver tout le monde, je vais aller dans l’autre sens par rapport à mon dernier article. Comme on a vu hier, les religions aiment bien qu’on renonce à la raison. Il faudrait expliquer pourquoi et pour moi ça vient du fait que la raison est liée à la volonté : la raison nous aide à être en accord ou à remarquer le désaccord, et l’accord et le désaccord dépendent bien de la volonté. Ce que je voulais dire aujourd’hui, c’est que la raison a à se soumettre à la religion, ou au moins à du sacré. Certaines valeurs, je veux dire la personne humaine, l’amour du prochain, la morale, la tradition, sont au-dessus de la raison, et elles lui permettent de fonctionner. Toute seule, la raison, elle se tait. Je veux dire, si on écoute seulement la raison, eh bien elle reste muette sur ce que nous avons à faire de nos vies. Ce qui donne sens à notre vie, c’est des valeurs, et leur origine est ailleurs que dans la raison. La raison sert uniquement à réaliser ces valeurs. Dans ce cas la raison est soumise à ces valeurs, sans entrer en contradiction avec. Je déteste quand les religions veulent qu’on accepte des croyances en contradiction avec la raison. Par contre, je trouve ça bien si la raison peut aider des idéaux religieux à se construire. Dans ce cas on soumet bien sa raison à la religion, mais en même temps c’est le contraire d’un renoncement, parce que justement on utilise sa raison. C’est comme pour les passions : la raison sert seulement à les vivre. Et si c’est valeurs sont sacrées, si par exemple ce sont des valeurs religieuses, alors la raison sera soumise à la religion.

Allez, big up to the crowd, philosophia ancilla theologiae !

Repost 0
Published by unebellepetite - dans Religion
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de unebellepetite
  • Le blog de unebellepetite
  • : tu penses ?
  • Contact

Réponses

Recherche

Archives