Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 22:38

Hello Paris !
aujourd'hui, c'est aux hédonistes de se faire décalquer. Voici sept raisons pour éviter de se laisser aller.


Etre hédoniste, c’est être naïf. C’est se tirer une balle dans le pied, parce que l’euphorie du plaisir laisse la place à la dépression.


Etre hédoniste, c’est être frustré, car il y a toujours un plaisir qui nous manque.


Etre hédoniste, c’est être consumériste. C’est se faire bouffer la laine sur le dos par ceux qui nous vendent du plaisir.


Etre hédoniste, c’est être conformiste, car c’est penser comme tout le monde.


Etre hédoniste, c’est être pusillanime, car c’est placer le souverain bien dans les chatouilles de l’épiderme. C’est nier qu’on ait toujours mieux à faire que de jouir au prétexte que jouir est ce qu’on sait faire le mieux. C’est vivre dans le présent, oublieux du passé, insouciant de l’avenir.
 

Etre hédoniste, c’est être bassement égoïste. Tout pour ma gaule. Péris si tu veux, je jouis.
 

Etre hédoniste, c’est enfin renoncer à sa liberté. C’est se livrer passivement aux plaisirs au lieu de se construire dans l’action.

Le legs de 68, c’est « jouir sans entraves » : on trouve normal de pouvoir tout perdre pour trois spasmes. 
Tout projet de vie, qu’il soit familial, ou professionnel, doit pouvoir être remis en cause parce qu’il faut s’épanouir dans la jouissance.

 

Enjoy !

Partager cet article

Repost 0
Published by unebellepetite - dans han, c'est mal !
commenter cet article

commentaires

Marie 03/03/2014 08:09

Le sujet sur l'orgasme de la femme revient toujours sur le tapis. La preuve que le plaisir sexuel est donc important pour chacun de nous.
Loveandmag

Clovis Simard 12/12/2013 21:43

http://phermaton.overblog.com/2013/12/l-Éternel-retour.html

patate 09/05/2013 09:33

Ha lala, unebellepetite, je sens qu'en fait ca va etre difficile de discuter si un troll continu de polluer une discution qui n'a meme pas pu commencer... Il est marrant de par son arrogance non dissimule, certes, (en plus de se prendre pour un sexologue en herbe et plus recemment psychologue/psychiatre en herbe).
Cependant, le fait qu'il reponde a tous les comm' qui ne lui sont pas adresse (une vraie attitude de troll...), ca empeche de suivre une discussion avec la forme actuelle des commentaires de ton blog.
Je pense que ca pourra reprendre quand il se sera calme un peu (il fait des tartines a chaque comm' comme s'il se sentait le besoin de se justifier alors que je me fiche de son point de vue, il est donc a fond dans son trip), voir qu'il se fasse un blog pour cracher sur qui il veut sans obliger les internautes d'autres blogs a le lire.

Bref, excuse moi d'avoir egalement un peu pollue ton blog, unebellepetite.

Justicier 16/05/2013 09:01

Le silence est assourdissant

Justicier

unebellepetite 10/05/2013 22:40

je dois aussi reconnaître que j’ai manqué un peu de temps ces derniers jours pour te répondre, et c’est peut-être aussi pourquoi nous en sommes rendus-là. Passe quand tu veux !

patate 08/05/2013 11:28

@unebellepetite
C'est dommage, le troll justicier n'est pas subtile du tout. Il risque pas de declencher une flame war sur ton blog ^^. (en tout cas, il a l'air tres focalise sur "la chose" puisque tu n'as pas parle de sexualite, et pourtant il a fait des recherches sur plusieurs sites traitant de ce theme (en plus, citer sans guillemets, ca la fout mal))
Bon assez parle de ce sexologue en herbe.

Pour revenir a tes opinions, se limiter a une ecole de pensee antique est certes assez con, ca reduit mechamment l'ouverture d'esprit (je parle d'ecoles "dogmatique" bien sur). Je pourrais dire que j'ai quelques caracteristiques d'un stoicien, d'un epicurien ou autre, mais ce n'est pas ce qui me defini ma ligne de conduite dans l'absolu.
Pour la famille, je te rejoins assez facilement (meme si a la place d'"idéologie hédonisme" (d'ailleurs je pense que ca serait plus hedoniste), j'aurais generalise en remplacant cela par "egoisme").
Un couple qui s'aime et voulant fonder une famille n'a pas vraiment besoin du mariage (qui est la principale cause de divorce ;) ).
Ca sert pour les impots, les allocations,... mais cote sentiment, c'est assez superflu a mon sens (a l'exception, bien sur, de la celebration qui est un moment assez joyeux et chaleureux qui reuni les familles et amis; ca me rappelle certains de mes amis qui se sont maries juste histoire de celebrer, mais pas de contrat de mariage (le niveau mairie a dure 10 minutes a tout casser), ni d'eglise, "juste" une reunion chaleureuse).

PS: En ce qui me concerne, pour le carpe diem, je n'ai entendu cette maxime en cours qu'a mon arrive en terminale en cours de philo. Et bien, le cercle des poetes disparus le decrivait beaucoup plus en details (et avec humour) que ma prof de philo ^^. c'est dire le niveau d'enseignement de certains profs...

unebellepetite 10/05/2013 22:35

@Patate
l’hédonisme que je critique dans cette note, il faut le regretter, est loin d’avoir la stature intellectuelle de l’hédonisme antique. C’est, davantage qu’une doctrine approfondie, l’attitude consistant à reculer devant toute entreprise dès lors qu’on juge y prendre insuffisamment de plaisir. On est à des kilomètres du calcul rationnel et de l’optimisation des plaisirs qui caractérisent l’hédonisme philosophique. J’ai ainsi de sérieuses réticences à propos du Cercle des poètes disparus, précisément parce que la maxime Carpe diem résonne comme un vieux slogan soixante-huitard (68, ça a commencé aux Etats-Unis). Il serait absurde de prétendre que le film incite à la débauche (en particulier, les femmes y sont absentes, sauf sous la figure de la mère), mais symptomatiquement, il affirme qu’il faut sacrifier le devoir au plaisir. Le suicide de Neil Perry (joué par Robert Sean Leonard) illustre bien à quelle impasse conduit cette forme d’hédonisme. Neil Perry se suicide parce qu’on lui refuse le plaisir de faire du théâtre. Il se suicide parce qu’il juge son plaisir à vivre insuffisant. On est très loin de l’hédonisme antique qui aurait dit : si tu veux avoir du plaisir à quoi que ce soit, conserve-toi en vie. Il s’agit de pour l’hédonisme antique de maximiser le plaisir, ce qui empêche de se flinguer par caprice.

Justicier 09/05/2013 06:07

Ho purée !! t'énerve pas, cool tu dis

"En plus, t'as bien un esprit porte sur la chose car jouir est un verbe qui n'est pas du tout reserve au sex."

Tout à fait, mais n'importe quel psychologue et n'importe quel psychiatre, en lisant ces lignes :

"Et il me paraît difficilement niable que la plupart des divorces s’expliquent par l’idéologie hédonisme, qui confond la sensualité avec l’amour"

de unebellepetite, te dira qu'il est bien imprudent de tout mélanger en prétendant que la majorité des couples qui divorcent le font car ils ont confondu sensualité et amour.

L'essentiel des divorces sont dus en effet

1 ) La rupture de la communication
2 ) La violence conjugale
3 ) La diminution de l'attirance physique, par le laisser aller d'un des partenaires par exemple
4 ) Les problèmes d'argent qui peuvent devenir insupportable
5 ) L'infidélité qui n'est pas forcément liée à l'absence de plaisir entre les mariés

Le problème est donc beaucoup plus complexe qu'une simple recherche de sensation de plaisir dans l'acte d'amour.

Par contre, c'est vrai que quelque part "divorcer" peut paraître un acte égoïste de la part de celui qui demande le divorce, si l'autre partenaire est toujours amoureux, mais il est souvent salutaire de le faire si les conditions de la vie commune sont très dégradées

Ceci dit que peut signifier le mot mariage et le mot divorce, par exemple, pour une actrice comme Elizabeth Taylor qui s'est mariée 8 fois avec 7 hommes différents ( dont 2 fois avec Richard Burton ).
Sa seule argumentation lorsqu'on lui demande pourquoi elle a épousé tant d'hommes, elle répond : « Je ne sais pas, chéri. Cela chasse sûrement le démon qui est en moi ».
Mais en fait, la réalité est toute autre : Elizabeth Taylor n'a jamais été heureuse.

Or il est étonnant qu'elle se soit impliquée et réclamée de l'appartenance à un mouvement aussi sectaire que le Centre de la Kabbale. En clair que sa "religiosité" l'ait finalement conduite à rejeter sa propre religion....pour jouir de la vie....à sa manière.

La recherche de SON propre bonheur égoïste est sans doute même inconsciemment la 1ère cause de mariage et aussi sans doute, la 1ère cause du divorce.

Or le bonheur pour chacun de nous, c'est tout simplement jouir ( dans tous les sens du terme) pleinement de la vie et il peut être égoïste lorsqu'il n'est pas partagé.

Je maintiens donc qu'on ne peut condamner la recherche de son bonheur et donc de son plaisir y compris physique, si on n'y a jamais goûté ou si on se refuse à le faire.

La recherche du plaisir n'est donc pas condamnable en soi, bien au contraire car il participe à l'équilibre physique et psychique des hommes et des femmes.

Par contre la recherche de son seul plaisir égoïste AU DÉTRIMENT éventuel du bonheur d'autrui est elle intolérable.

Pour être ÉPANOUISSANT, le bonheur comme le plaisir doivent nécessairement être partagé....

Justicier

patate 08/05/2013 18:47

Bon le troll ^^, deja tu reponds a un comm' qui ne t'es pas adresse, et d'une! En plus, t'as bien un esprit porte sur la chose car jouir est un verbe qui n'est pas du tout reserve au sex. Ou alors, ta vie doit etre bien chiante si pour jouir il n'y a que le cul qui marche avec toi.
Sois content que je t'accorde 1 minute pour t'ecrire une reponse juste parce que t'es un sujet d'experience interessant en tant que troll.

Justicier 08/05/2013 14:38

@patate

Eh patate

1 ) je ne suis pas un troll, mais toi t'es quoi ?
2 ) c'est pas moi qui suit très focaliser sur "la chose", la preuve ?

Qui a écrit ça, banane ?
"Le legs de 68, c’est « jouir sans entraves » : on trouve normal de pouvoir tout perdre pour trois spasmes."

Justicier 04/05/2013 05:36

On croirait lire du Christine Boutin :

"Le sexe n'est plus imposé par le réel, par la nature, par la biologie, mais c'est la culture et chacun décidera de son sexe. "

Et sa sœur jumelle Frigide Barjot

Petit rappel

Frigide Se dit d'une femme qui n'éprouve pas de désir sexuel ou plaisir lors des relations sexuelles.

Il ne te reste plus qu'à faire comme elles et chanter

Frigide et Christine
Nous sommes deux sœurs jumelles
Nées dans les pages du Figaro
Mi fa sol la mi ré, ré mi fa sol sol sol ré do
Du pus dans la cervelle, de la connerie à gogo
Mi fa sol la mi ré, ré mi fa sol sol sol ré do
Christine
Je n’ai pas toujours été une vieille réactionnaire
Plus jeune j’avais même le feu au derrière
Si bien que ma famille pour qu’il fût éteint
Me conseilla vivement d’épouser mon cousin
Frigide
Moi comme ancienne comique j’ai perdu mes galons
J’adorais les pédés quand j’étais à Jalons
Je fais durer la lutte contre la loi Taubira
Car de retour au néant, je m’ferais chier comme un rat

..../...

Allez unebellepetite, sus ( ne pas confondre avec suce ) à l'ennemi, b(r)outons ( avec le duo comique Frigide et Christine ) ensemble le plaisir hors du corps humain en chantant

L'accouchement en douleur nous ouvre la barrière ....

Une femme honnête n'a pas de plaisir (Jean Ferrat - Une femme honnête)

Alors unebellepetite t'accouche ? as tu déjà eu oui ou non un orgasme dans ta vie ?

Justicier

patate 04/05/2013 00:01

Whoa, t'y vas fort! On sent bien le cote provoc', c'est assez peu subtile (mais tout de meme amusant dans la forme). Enjoy indeed ^^ (vue que t'as pas peur de te coltiner d'autres trolls ;-) ).
Je vais peut-etre passer plus souvent du coup...

Justicier 07/05/2013 07:50

Je vois que tu as suivi avec assiduité les cours de latin et de philosophie, c'est bien, mais il semble bien que tu ai suivi avec beaucoup moins de ponctualité les cours d'éducation sexuelle.....

Dommage, tu y aurait, par exemple, appris cela :

Bases : les fonctions de la sexualité humaine

La sexualité existe de la naissance à la mort (sous différentes formes). Les stades du développement (oral, anal, génital). Au départ nous sommes tous bisexuels ( He oui NDLR). (Contrairement aux autres mammifères, les humains sont sexuellement actifs tout le temps. Même si chez la femme l'ovulation (cyclique) la rend plus réceptive. Ce pic de désir est supprimé chez les femmes qui prennent la pilule).

La sexualité permet bien sur la reproduction, mais cette fonction ne concerne qu'une proportion infime des rapports sexuels au cours d'une vie humaine.
La sexualité est avant tout une forme de relation entre les individus, elle permet de partager du plaisir et elle peut par exemple servir à réguler les conflits (cf. l'exemple des singes Bonobo).
Faire l'amour c'est échanger de l'énergie vitale. La fonction de l'orgasme : libérer l'énergie sexuelle.

C'est la fonction vitale par excellence. Elle est présente dans tous les aspects de notre vie : nous sommes des êtres sexués.
La sexualité bien vécue est une source de bonheur et de plaisir infinis. Elle est nécessaire à l'équilibre mental et physique.

Parmi les activités sexuelles, la masturbation (seul ou à plusieurs), a trop longtemps été culpabilisée. Elle est pourtant une activité naturelle et bénéfique.

En clair prendre du plaisir, sexuel en particulier, est INDISPENSABLE à un bon équilibre physique, psychique et mental.

Mais naturellement cette notion n'a STRICTEMENT rien à voir avec les déviances et les "maladies psychiques" qui peuvent par exemple aboutir au sadisme ou au sadomasochisme ou même à la nymphomanie pour les femmes et au satyrisme pour les hommes

Les troubles de l'activité sexuelle et de la recherche du plaisir qui y est rattaché sont pour l'essentiel dues à des dysfonctionnements hormonaux ils peuvent être passagers ou permanents.

Le nombre de divorces actuel n'a STRICTEMENT rien à voir avec une quelconque recherche du plaisir d'un des partenaires ou des deux partenaires et sont plutôt liés, mais pas seulement à des problèmes d'incompatibilité d'humeur, de mode de vie, et d'épanouissement intellectuel et de pression sociale

Et bon nombre d'ex époux qui n'avaient pas de problèmes sexuels ( épanouissant avec orgasmes ) entre eux continuent d'avoir des rapports sexuels même après leurs divorce, sans avoir les "inconvénients" du vivre ensemble.

Le mariage leur est apparu à tort ou à raison comme une "prison".

Dans le passé beaucoup plus de couples ne restaient ensemble, donc mariés, que parce que la femme ne pouvait pas subvenir seule à ses besoins et à ceux de ses enfants.

Divorcer coûtait très cher

Le problème n'est donc pas de tenir coûte que coûte un foyer, mais plutôt de savoir reconnaître ensemble si la vie à deux vous est toujours supportable ou non.

Il est par exemple de très loin préférable pour une femme battue de divorcer et de se séparer de son mari plutôt que subir ses coups, sous prétexte que l'église interdit le divorce. Et l'inverse est vrai, car on a vu des cas ou la femme se comporte en véritable mégère envers son mari ( c'est beaucoup plus rare mais ça existe ) et même ses enfants ( voir le roman autobiographique de Jules Renard, "Poil de carotte" )

Je suis désolé, mais l'Eglise et les sectes de tous poils qui se réclament des textes dits sacrées sont à l'origine d'un nombre incalculable de drames familiaux.

Le plaisir est le sel de la vie, il faut certes savoir le doser et l'apprécier mais EN AUCUN CAS s'en passer volontairement ou.......... involontairement.

Les épicuriens professent que pour éviter la souffrance il faut éviter les sources de plaisir qui ne sont ni naturelles ni nécessaires ( les excès). Il ne prône donc nullement la recherche effrénée du plaisir, comme beaucoup le pensent à tort.

Cette vision erronée, favorisée il est vrai par des personnes comme Horace, qui se définissait lui-même comme un « porc du jardin d'Épicure », a été soulignée par l'Église catholique, qui rejetait le matérialisme de cette philosophie.

Allez avoue, tu t'en trouveras bien mieux après.

As tu déjà ressentie un orgasme ou plusieurs orgasmes ? seule ou avec un partenaire ?

Ce n'est pas de la curiosité mal placée, mais le fait que tu refuses de le dire signifie quelque part que :

1 ) soit tu as honte d'avoir eu un plaisir si intense que tu n'as pas pu te maitrisée ( je te rassures, c'est tout à fait normal),

2 ) soit tu n'en n'a jamais eu, car tu ne t'es jamais masturbée ou tu n'as jamais eu de rapports sexuels qui t'y ont amené. Mais je te rassure tout de suite ce n'est absolument pas honteux de l'avouer.

Selon une étude, c'est vrai, datée de 1976, 10 % de femmes avouaient n'avoir JAMAIS eu d'orgasme de leur vie.

COMMENT DÉFINIR L'ORGASME CHEZ LA FEMME ?

Si on recherche une définition objective, on dira qu'il s'agit de contractions involontaires d'une durée de 5 à 12 secondes, à intervalles réguliers, accompagnées d'une sensation intense de plaisir puis d'une période de détente générale.

Pendant l'orgasme, l'excitation sexuelle de la région génitale atteint un sommet. La tension musculaire causée par l'engorgement des vaisseaux sanguins est relâchée sous forme de réflexe.

On peut comparer l'orgasme à un éternuement : on ramasse ses énergies et finalement c'est l'éclatement et le soulagement. De façon plus subjective, on peut décrire l'orgasme comme une sensation envahissante, enveloppante de volupté, de plénitude.

Les Français l'ont nommé "la petite mort" : manque d'air et grande sensation de partir... Toutefois, l'orgasme est vécu par chaque femme et à chaque fois de façon différente : cela dépend de l'état d'abandon, de l'ambiance, du type de partenaire, etc...

Il n'est JAMAIS trop tard pour une femme d'avoir et de ressentir un orgasme et TOUTES celles de tes amies qui en on eu pourront te dire c'est extrêmement bénéfique décontractant et que leur humeur s'en est trouvée changée dans le bon sens.

Les homme eux n'ont, en principe, pas les mêmes problèmes car l'écrasante majorité des hommes ressentent un intense plaisir, un orgasme au moment de l'éjaculation, soit par la masturbation soit par une relation physique amoureuse.

Justicier

unebellepetite 06/05/2013 21:42

merci ! Cette note a bien entendu un caractère provocateur, et les arguments gagneraient en effet à être dégrossis. Cela dit, sur le fond, je crois que l’hédonisme pose un réel problème. Tout le monde a appris au collège la phrase "carpe diem". En faire une maxime de vie entraîne une grande frustration, d’une part parce que le plaisir est un puis sans fond, et d’autre part parce qu’à poursuivre le plaisir on devient incapable de grandes choses. Je tiens parmi ces grandes choses, par exemple, la fondation d’une famille. Le nombre de divorces montre combien il est faux que tenir un foyer soit à la portée de tous. Et il me paraît difficilement niable que la plupart des divorces s’expliquent par l’idéologie hédonisme, qui confond la sensualité avec l’amour. Entre les sacrifices qu’exigent la mission de parent, et la recherche hédoniste du bonheur, il faut choisir.

Présentation

  • : Le blog de unebellepetite
  • Le blog de unebellepetite
  • : tu penses ?
  • Contact

Réponses

Recherche

Archives